Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Romain Mesnil

Vous trouvez que mes actualités ne sont pas mises à jour assez regulièrement sur mon blog?

Vous avez raison.

Comme beaucoup, je poste mes messages beaucoup plus régulièrement sur Facebook et Twitter. Venez me donc m'y rejoindre, ils complètent le blog merveille. Les informations y sont visibles même sans y être inscrit.

Archives

11 août 2009 2 11 /08 /août /2009 17:51

C'est la dernière ligne droite de préparation pour les championnats du Monde (qualification le 20 et finale le 22). Au menu séances de vitesse assez légères, séances techniques, un zeste de musculation et derniers moments privilégiés en famille avant de partir.
Entre temps Overblog m'a proposé de présenter les championnats du monde dans l'édito de la semaine:


Les championnats du monde d’athlétisme vont se dérouler du 15 au 23 Août à Berlin. Pour les athlètes sélectionnés, c’est l’aboutissement d’une année de travail, voire d’une carrière entière. D’où viennent-ils ? Que se passe-t-il dans leurs têtes ? Qui va le plus loin ? Le plus haut, le plus vite ?

On  verra aux championnats du monde de grandes victoires, de grandes confrontations, des gestes magnifiques, des sourires et des larmes et surtout de grandes émotions. Tous les athlètes se sont entraînés durement mais avec plaisir on l’espère,  nombreux sont ceux qui ont fait des sacrifices, d’autre ont passé l’année comme sur un nuage et attendent la consécration, certains se sont malheureusement dopés.

Quelques un gagnent des fortunes, d’autres ont à peine de quoi vivre. Tous rêvent de victoire mais seules une poignée l’atteindront, ils auront ainsi un moment de gloire, peut être l’argent (une victoire aux championnats du monde rapporte 60 000$, le 8eme aura 4 000$). Mais surtout, et en particulier pour ceux qui ne se dopent pas, ils auront la satisfaction d’avoir canalisé leur énergie pour aller au bout d’eux même.
 
Ces performances n’arrivent pas par hasard, le talent et le travail ne suffisent pas toujours, il faut de la passion et un mental forgé par l’entraînement, mais aussi par la vie.

Des blessures aux sens propre comme au sens figuré ont souvent rendu ces athlètes plus forts, mais tous n’ont pas le même moteur psychologique, certains ont une revanche à prendre sur la vie, d’autres s’adonnent à leur sport comme un amusement, d’autre encore ont besoin d’argent (c’est le cas de beaucoup de Kenyans qui après quelques saisons pourront acheter une ferme dans leur Pays)…

Quoi qu’ils auront traversés, le jour J, et sur une fraction de seconde, ils devront tout concrétiser : des mois, des années d’entraînements, qui seront alors résumés à un geste à un moment donnée. Sur ce geste, la satisfaction la plus intense ou la déception la plus lourde.  Le sourire ou les larmes.
Après ce moment passé sous les projecteurs où les athlètes ont joué une partie de leur vie, ils retourneront dans l’anonymat pour un an. Repartir à zéro, reprendre l’entraînement, chercher des sponsors en espérant vivre un peu mieux grâce à leur sport.

Car l’athlétisme, comme beaucoup d’autres sports, ne vit aux yeux du tout public qu’une fois par an, voire une fois tous les quatre ans. Que se passe-t-il tout le reste du temps ? Des entraînements et de nombreuses compétitions hivernales et estivales. L’athlétisme a du mal à exister médiatiquement toute l’année face aux sports tels que le foot, le tennis. Regardez les pages des quotidiens sportifs, l’athlétisme tient moins d’1% du quotidien.
Sachez de ce fait que les athlètes gagnent, au lance-pierre,  moins de 1% de ce que gagne un footballeur. Il n’y a pas de scandale, le foot attire les foules et les medias chaque semaine. Les medias ne font qu’accentuer ce déséquilibre. Mais jusqu’où ?
 
Derrière les victoires, les défaites, les rires et les larmes se cachent des tranches de vie, des histoires passionnantes qui ont forgé ces sportifs du jour J.

C’est pourquoi nous devons cultiver tous les sports afin de préserver la richesse des émotions sur le terrain.

Partager cet article

Repost 0
Published by Romain Mesnil - dans News
commenter cet article

commentaires

romain goussé 22/08/2009 21:37

Bonjour Romain, étant un homonyme je me permets de vous écrire.Etant peu connaisseur en athlé et en saut à la perche ( à part serguei evidemment) je me rappele de vous lorsque vous passiez vos examins d'ingénieurs en info pendant un championnat majeur.Depuis ce temps je suis le monde l'athlé d'un peu plus près.J'ai decouvert votre video par hasard lors d'une emission sportive. Celle ci m'a interpellé par votre sens de la communication et l'utilisation du Buzz internet.Venat de vous et connaissant votre "intelligence" par votre niveau d'etude ne m'a pas surpris mais enchanté.La seule chose qui m'interpelle est le niveau de considération des sponsors dans le monde du sport. En effet étant vice champion du monde de saut à la perche à l'époque et encore ce soir car je vous écrit suite à la soirée de berlin ou  steeve hooker a été sacré, je m'etonne qu'un footballeur tel ronaldo aussi fort soit il soit acheté aussi cher et vous etantobligé de courir nu dans paris.Etant passionné de sport en général et de foot par la meme occasion , je me doute que votre niveau d'entrainement est aussi important que celui du portugais.Votre différence d'attrait et de notoriété réside juste auprès des sponsors juste dans l'extrême popularité du football ce que l'on peut comprendre malgré tout.Bref je tenais finalement à vous exprimer mon intérêt suite à votre démarche preuve d'intelligence,d'autodérision et de "sacrifice de soit".Bravo et bonne chance pour la suite 

Pascale JOLY Cercle 16 19/08/2009 14:45

Romain, tous les membres du Cercle 16 sont avec toi et tu sais que le mental est aussi fort voir plus fort que le reste.Ton expérience, ta volonté et ta détermination sont tes meilleurs alliésAllez Romain, une médaille...

ROSENFELDER 18/08/2009 12:35

prende  en comptele lieu berlin et penser que d autres avant en reussit de sauter au dessus du mur de berlin  alors que cela soit la motivation des sauts car pour eux comme dpour vous depend la grandeur de la liberte et eux n avaient que des tiges de bambou

Minéraline 14/08/2009 10:33

Je te souhaite à ces championnats toute la réussite que tu peux espérer. Je note dans tes dernières performances une grande défiance vis-à-vis des conditions météo (vent, pluie). Si d'autres réussissent mieux que toi dans ces conditions, ne serait-ce pas parce qu'ils sont conscients que là où les autres compétiteurs n'osent pas aller, ils ont leur place ? Là où tout le monde en bave, si tu es prêt à en baver plus que les autres, alors tu peux gagner. Puisse-tu t'en souvenir et nous ramener une belle médaille.Minéraline

Francis CLAVERY 14/08/2009 09:58

Allez Romain, on y croit dur.Vos supporters voisins. Antoine et Francis

Articles Récents

Mes partenaires

stade bordelais