Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Romain Mesnil

Vous trouvez que mes actualités ne sont pas mises à jour assez regulièrement sur mon blog?

Vous avez raison.

Comme beaucoup, je poste mes messages beaucoup plus régulièrement sur Facebook et Twitter. Venez me donc m'y rejoindre, ils complètent le blog merveille. Les informations y sont visibles même sans y être inscrit.

Archives

10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 09:07

Mettre le CIO devant ses responsabilités

Sylvain COULLON - lundi 07 avril 2008 - 17h00, coach365

Initiateur du projet de badge siglé « Pour un monde meilleur », Romain Mesnil défend ce signe distinctif que le CIO se doit d’accepter pour montrer qu’il « tient encore aux valeurs fondamentales qui font des JO une épreuve pas comme les autres ».


Romain Mesnil, comment réagissez-vous aux incidents qui ont eu lieu lors du passage de la flamme à Paris ?
On le craignait. C’est dommage que cela se passe comme ça et qu’on médiatise ces incidents plutôt que les valeurs de l’Olympisme. En même temps, je comprends que des gens aient besoin de manifester.

 Vous avez personnellement opté pour des moyens plus pacifiques avec la création d’un badge siglé « Pour un monde meilleur ». Comment est née cette idée ?
C’est parti de la première tentative de ruban. J’ai appelé le CNOSF pour voir ce qu’on pouvait vraiment faire. La commission des athlètes s’est réunie et a retenu mon projet. Au départ, ils voulaient juste mettre les anneaux olympiques sur un badge, ce que je trouvais complètement insignifiant. Au fil des conversations, on est tombé d’accord sur les anneaux accompagnés d’un message fort, le but étant que le CIO ne puisse pas refuser notre proposition. Si c’était le cas, il réfuterait les fondements de l’Olympisme. Le slogan « Pour un monde meilleur » fait d’ailleurs partie de la charte.

Ce message n’est-il pas trop consensuel pour frapper les esprits ?
Il y a effectivement eu des critiques. Mais on ne peut pas demander aux athlètes de porter un badge avec écrit : « Respect des droits de l’homme ». Car çà le CIO le prendrait comme un infraction à la charte olympique… Il faut donc être plus intelligent que ça et passer outre. L’important, c’est le fond du message et qu’il y ait vraiment un signe distinctif. Pour l’instant, ce n’est qu’un prototype qui ne me convient pas tout à fait. Le message doit être écrit beaucoup plus gros et en différentes langues, c’est-à-dire anglais et chinois.

« On s’en remet aux politiques »

Quelles sont les prochaines étapes ?
Personnellement, je discute avec la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF). Le but est clairement que tous les athlètes le portent aux JO. J’ai mis le projet sur les rails et c’est désormais au CNOSF de discuter avec les autres comités, avec le CIO et de s’occuper de la logistique. Je vais quand même garder un œil en tant qu’initiateur parce que j’ai envie d’être fier de porter ce badge.

A plus long terme, l’objectif est également d’entraîner une réflexion plus large sur l’attribution des Jeux olympiques…
Le CIO va effectivement devoir se remettre en question par rapport à ça après les Jeux. Nous, athlètes, essayons de lui tendre la main pour que l’esprit olympique ne se perde pas. Mais on le met aussi devant leurs responsabilités. Et s’il accepte, c’est le signe qu’il tient encore à ces valeurs fondamentales qui font des JO une épreuve pas comme les autres.

Ne craignez-vous pas qu’on oublie tous ces événements dès la fin des Jeux ?
On passe toujours d’une chose à une autre. Les medias fonctionnent comme ça. D’autres gros problèmes sont aujourd’hui occultés par ce qui se passe en Chine. Tout ce qu’on entend est filtré. En revanche, j’espère qu’un travail en profondeur va être effectué au niveau politique pour qu’il y ait des progrès. On s’en remet à eux, avant et après. Le rôle des sportifs s’arrête à la mise en avant de ces problèmes.

Sur le plan personnel, où en êtes-vous ?
La préparation continue et m’a vraiment servi de défouloir par rapport à mes différentes sollicitations extérieures. Ça m’a fait beaucoup de bien.

Partager cet article

Repost 0
Published by Romain Mesnil - dans Que ce passe t'il ailleurs
commenter cet article

commentaires

manon 23/04/2008 21:32

Quel soulagement de voir que certains athlètes ne pensent pas qu'à gagner les JO mais aussi à en préserver l'esprit pacifique et différent des compétitions. Je n'arrive pas très bien comment le CIO, après le désastre dont il est tout de même une des sources, puisse refuser de laisser porter aux athlètes un message fort contre les agissements tyranniques des autorités chinoises. Je vous souhaite beaucoup de courage et j'espère que votre message sera largement diffusé et entendu.

Clotilde 15/04/2008 14:16

BonjourEt tout d'abord merci de mettre ces informations à disposition de tous en les donnant sur votre site.Je ne suis pas d'accord avec la phrase que vous avez choisie, mais je comprends le choix que vous avez fait (quote "le but étant que le CIO ne puisse pas refuser notre proposition. Si
c’était le cas, il réfuterait les fondements de l’Olympisme. Le slogan
« Pour un monde meilleur » fait d’ailleurs partie de la charte.") Je suis inquiète du positionnement du CIO et j'espère que vous témoignerez bientot sur l'avancée des débats au sein de ce CIO qui semble vouloir étouffer votre action.Je trouve cette décision grave et dangereuse car il est évident que certaines personnes (sportifs, accompagnateurs ou public) témoigneront leur indignation en aout 2008. Le badge permettait un certain maintien de l'action dans la dignité (meme si je n'aime pas votre phrase). Et si les sportifs ne sont pas protégés par le CIO, que le CIO préfère se "laver les mains" de toute action de protestation, toutes les dérives sont possibles... je crains des emprisonnements en ChineJ'attends la suite des informations et vous souhaite tout le courage qui vous sera nécessaire

Simon 15/04/2008 13:52

Bonjour et grand bravo à Romain et à tous les sportifs qui ont le courage de porter haut et sur leur coeur les valeurs de l'olympisme. Je suis absolument outré de la décision du CIO d'empêcher ces sportifs de défendre des valeurs qui nous touchent tous. Où est l'olympisme ? Que devient-il ? Si ça devient une pompe à fric, il faut arrêter les JO ! Quel lâcheté de la part des dirigeants du CIO de se plier à la dictature chinoise et de la transférer sur les sportifs qui se voient privés de tout moyen d'expression !! La lâcheté est un mot devenu à la mode depuis NKM et les OGM mais c'est vrai que beaucoup de dirigeants "font dans leur froc". Nous sommes derrière vous les sportifs, osez et ayez du courage ! Vive les JO et les valeurs de l'olympisme !Christophe 

Kévin BERNARDI 10/04/2008 09:19

Ce n'est certes qu'un badge, mais c'est le geste des sportifs, maintenant les chefs d'Etats des pays participants, doivent prendre leur responsabilité et arréter de penser aux simples intérets économique notamment.Le CIO a commis une énorme faute en donnant les JO à la Chine. Le problème qui se repose encore, selon moi, c'est la représentativité des membres. Il faudrait que ce ne soit que des sportifs et anciens sportifs et non pas des tricotages avec politiques, lobyistes et sportifs.Quand pense tu?A bientôtKévin

Articles Récents

Mes partenaires

stade bordelais