Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Romain Mesnil

Vous trouvez que mes actualités ne sont pas mises à jour assez regulièrement sur mon blog?

Vous avez raison.

Comme beaucoup, je poste mes messages beaucoup plus régulièrement sur Facebook et Twitter. Venez me donc m'y rejoindre, ils complètent le blog merveille. Les informations y sont visibles même sans y être inscrit.

Archives

19 février 2008 2 19 /02 /février /2008 15:04
 
MESNIL_190208.jpgLA CHRONIQUE
DE
ROMAIN MESNIL :








Le journal de ma préparation sur Coach365 . propos receuillis par
Sylvain COULLON

« Montrer que j’étais le patron »

Focalisé sur l’objectif olympique, Romain Mesnil nourrit, chaque semaine, le journal de sa préparation. Ce mardi, le vice-champion du monde évoque son titre national indoor conquis chez lui à Bordeaux, avec une belle performance (5,70m) à la clé.

Un concours solide
Avant de penser au titre, il fallait passer l’écueil des qualifications, programmées à 9h00 du matin, dans une salle froide et vide. Même s’il faut franchir « seulement » 5,20m ou 5,30m, on doit tout de même prendre les bonnes perches et avoir un investissement psychologique important. Ce n’est pas évident. Lors de la finale, j’ai commencé mon concours assez haut, à 5,50m. Sur mes deux essais à 5,70m, je rate le premier à cause d’une perche trop souple et le deuxième sur une grosse erreur technique qui me fait prendre la barre avec les pieds. Mais sur le troisième, je mets une jolie valise. C’était un petit risque de faire l’impasse à 5,60m puisque cette barre pouvait suffire pour être champion de France. Mais j’ai déjà un bon bagage et je sentais que j’étais en forme. Ça fait partie du jeu.

Pas loin de la meilleure performance mondiale
Je ne me suis pas énormément entraîné cet hiver afin de me maintenir physiquement sans prendre trop de risques ni accumuler de la fatigue. Je suis donc un peu juste au niveau foncier. C’est ce qui manque sur mes trois tentatives à 5,86m. Sur le premier saut, j’échoue de pas grand-chose. En revanche, sur les deux suivants, j’y vais malgré un sérieux manque de jus. Mais c’est dans un moment comme ça que je me dis que j’ai pas mal de bouteille et qu’en l’espace de quelques entraînements, j’arrive à être rapidement à ces hauteurs-là.

Un bilan très positif
Ce week-end à Bordeaux était très sympa, surtout que c’était à domicile puisque j’habite à cinq minutes de la salle. J’étais relativement surpris de voir les gradins du stade bien remplis. Le manque de communication sur l’événement me faisait un peu peur. Mais j’ai remarqué qu’il y a une vraie éducation athlétique à Bordeaux. Il y a beaucoup de clubs et de stades et certainement beaucoup d’anciens athlètes qui sont venus garnir la salle. Et c’était surtout important d’affirmer mon statut. Jérôme (Clavier) possède toujours la meilleure performance française de l’année avec 5,80m, mais ça fait du bien de montrer j’étais le patron aux Championnats de France.

Une formule à revoir ?
Comme tout le monde, j’ai trouvé que les performances étaient globalement en demi-teinte ce week-end. Avec l’absence des chefs de file, cela donne des Championnats de France un peu ternes. C’est dommage car c’est tout de même une belle compétition. Mais la Fédération va apparemment se poser des questions pour remettre en cause l’organisation l’année prochaine. C’est pas mal d’avoir les « qualifs » et le concours sur deux jours mais est-ce que le public s’y retrouve ? Les athlètes seraient peut-être plus enclins à jouer le jeu si la compétition était plus resserrée.

Bercy, dernière étape hivernale
Je n’ai jamais mis les pieds à Bercy de ma vie. Ça va être sympa de sauter dans ce lieu « mythique ». D’autant que je vais me retrouver opposé aux meilleures Français et au Russe Yevgeniy Lukyanenko, meilleur performeur mondial avec 5,85m. J’espère me faire encore plaisir. C’est uniquement ce que je cherche en ce moment puisqu’il n’y a pas d’objectif de grand Championnat à court terme. Ce serait tout de même bien de faire tomber une performance au-dessus de 5,70m. J’ai vu que j’étais capable de franchir 5,86m et ce serait pas mal de le faire pour montrer que, certes je ne serai pas aux Mondiaux de Valence, mais qu’il ne faut pas m’oublier pour les Jeux cet été.

Vite réattaquer
Je ne vais couper que dix jours après Bercy, ce qui est court mais je n’ai pas besoin de plus avec le peu d’entraînements que j’ai fait pour l’instant. Cela va me permettre de reprendre la saison très tôt. En mars-avril, je vais enchaîner les grosses séances physiques. Honnêtement, ça ne me tarde pas trop…

Partager cet article

Repost 0
Published by Romain Mesnil - dans Interviews
commenter cet article

commentaires

Voyante 29/08/2016 13:17

Merci de partager cette information utile! Espérons que vous allez continuer avec le genre de choses que vous faites.

Articles Récents

Mes partenaires

stade bordelais