Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Romain Mesnil

Vous trouvez que mes actualités ne sont pas mises à jour assez regulièrement sur mon blog?

Vous avez raison.

Comme beaucoup, je poste mes messages beaucoup plus régulièrement sur Facebook et Twitter. Venez me donc m'y rejoindre, ils complètent le blog merveille. Les informations y sont visibles même sans y être inscrit.

Archives

12 juin 2007 2 12 /06 /juin /2007 15:08
Voici une interview paru pour Ahle.com et lna.athle.com


mesnil-article-athle-3.jpg
Après Villeneuve-d’Ascq vendredi, la deuxième étape du Lagardère Athlé Tour aura lieu dimanche à Paris. C’est à Jean-Bouin, dans l’antre des nouveaux champions de France de rugby du Stade Français que se déroulera le meeting. Romain Mesnil, vice-champion d’Europe l’an passé, y effectuera sa deuxième sortie estivale. L’occasion d’en savoir un peu plus sur son rôle de président du syndicat des athlètes et sur son approche de la saison. Interview
.

Pour vous qui êtes au cœur de la Ligue Pro en tant que sportif et président du syndicat des athlètes, l’aventure a commencé. Quel rôle avez-vous joué dans la mise en place de ce nouveau circuit ?
Romain Mesnil : Ça a représenté beaucoup de travail cet hiver surtout, au niveau de la planification des meetings, de l’élaboration des contrats de travail et des contrats d’images des athlètes dans les meetings. Nous avons conçu le calendrier en fonction des athlètes, pour savoir à quelle date ils avaient besoin de concourir. Le syndicat rassemble pour l’instant 25 adhérents, moitié athlètes professionnels, moitié amateur de haut niveau. Cet effectif va facilement monter jusqu’à quarante. J’espère que tout le monde pensera à renvoyer ses papiers d’adhésion !

A quel genre de situations avez-vous eu à faire face jusqu’à maintenant ?
Nous avons mis pas mal de choses en place cet hiver, et aujourd’hui le syndicat fonctionne. Nous travaillons essentiellement au cas par cas. Nous commençons à voir ce que ça donne. Il y a encore des athlètes qui sollicitent notre aide. La plupart du temps, il s’agit de soucis de programmation et des questions de salaire.

Cet hiver, alors que vous aviez réalisé les minima pour Birmingham, vous avez mis un terme à votre saison en salle, juste avant les Championnats d’Europe. Une façon de vous préserver pour les Mondiaux d’Osaka, cet été ?
Exactement. Je me suis préservé pour cet été, et pour les années à venir aussi. J’ai vingt neuf ans, et jusqu’à maintenant je faisais la saison hivernale et estivale à chaque fois. La récupération à trente ans, ce n’est pas la même chose qu’à vingt ans ! Cette année, je l’ai joué un peu plus finement, pour ne pas en faire trop.

Vous avez commencé cette saison par une belle performance : 5,75 m à Forbach le 27 mai, c’est-à-dire les minima pour Osaka. Comment s’est déroulé votre concours ce jour-là ?
Mon concours ne s’est pas très bien passé. Les conditions n’étaient pas mauvaises mais le temps était orageux, le vent tourbillonnant, et on redoutait la pluie… qui finalement n’est pas venue. Mais je n’étais pas bien en jambes, mon début de concours a été fastidieux. J’ai fait des erreurs techniques et dans le choix de mes marques. C’est classique dans les premiers meetings. J’ai fait l’impasse entre 5,60 m et 5,75 m parce que je voyais que j’étais fatigué. Il ne me restait plus beaucoup d’essais. J’ai su sortir le bon saut au bon moment.

Sortir le bon saut au bon moment, votre credo pour Osaka ?
Je ne suis pas du tout focalisé sur les Mondiaux d’Osaka pour le moment. Je veux juste faire une belle saison, enchaîner les belles performances et participer à de belles compétitions.

Quel impact a eu votre médaille d’argent aux Championnats d’Europe à Göteborg l’an passé ?
J’éprouve plus de quiétude, dans la reprise de l’entraînement et dans la vie en général. J’ai arrêté de faire des cauchemars où je me plantais en qualifications. Je suis moins dérangé par l’extérieur, par ceux qui me voient comme le mec qui rate les grands événements. Ca me permet de ne rien devoir à personne.

Comment abordez-vous la réunion de Paris – Jean Bouin ?
Je vais donner mon maximum, comme à chaque fois. De plus, c’est un stade mythique pour la perche, Sergueï Bubka y a sauté 6 m pour la première fois en 1985.

L’Allemand Tim Lobinger fera partie du plateau…
C’est très bien de retrouver un étranger fort comme Lobinger à ce meeting. Je l’ai rencontré cet hiver à Mondeville, mais je n’étais pas préparé. Là je serai prêt.

Quels sont les prochains meetings auxquels vous allez participer ?
Il y a la Coupe d’Europe à Munich les 23 et 24 juin prochain, le meeting Lagardère de Strasbourg le 28, Athènes le 2 juillet, Lausanne le 10, peut-être Rome, et Monaco le 25.

Propos recueillis Annabelle Rolnin pour athle.com

Retrouvez la biographie de Romain en cliquant ici

Retrouvez tous les reportages, interviews et résultats de l’athlétisme en vous abonnant sur ce site à Athlétisme Magazine, le mensuel de référence de l’athlétisme français. Cliquez ici !!

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Romain Mesnil - dans Interviews
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Mes partenaires

stade bordelais